Twitter Facebook Youtube Pinterest RSS Feed

Savez-vous décoder le langage de votre sol?

fleurs_debut

Par Lyne Lauzon, chargée de projets aux publications, CRAAQ

Vous cultivez un petit lopin de terre ou un potager. Ou encore, vous prévoyez réaliser un aménagement paysager sur votre terrain. Pourquoi ne pas en profiter pour sonder le sol et découvrir ce qui se cache sous vos pieds?

Pour évaluer en peu de temps la couche travaillée et la partie supérieure de la couche sous-jacente de votre sol, une pelletée d’environ 30 cm de profondeur suffit. L’examen de cette pelletée vous renseignera sur la texture et la structure de ces couches.

Sol lourd ou léger?
Les sols lourds sont de textures fines : ils contiennent beaucoup d’argile. Les sols légers sont de textures grossières : ils comportent une grande part de sable. Entre les deux, il y a les sols moyens où domine le limon. Pour savoir à quel groupe appartient le vôtre, frottez un peu de sol entre votre pouce et vos doigts. Qu’il soit sec ou humide, plus le sol est granuleux, plus il contient de sable. Plus le sol est collant et plastique lorsqu’il est humide, plus il contient de l’argile. Plus il est savonneux à l’état humide et plus il est farineux lorsqu’il est sec, plus le sol contient de limon.

Parlons structure
La structure d’un sol découle de la façon dont s’agrègent les particules de sable, de limon, d’argile et de matières organiques. Quelle est la taille des agrégats sur votre pelle? Quel en est l’aspect? Des mottes rugueuses et poreuses indiquent une bonne structure et une bonne activité biologique. Alors que des mottes lisses et massives sont souvent le signe d’un compactage en sol lourd.

Quelle est la fermeté des mottes? Notez la force avec laquelle vous devez les écraser dans votre main pour en faire apparaître les particules élémentaires. En sol lourd, plus le sol se défait facilement en petits agrégats, meilleure est la structure. En sol léger, c’est plutôt en examinant sa couleur et en observant la répartition et la forme des racines (déformées ou non) que vous saurez si votre sol a un problème de structure.

bonne_structure

Sol lourd de bonne structure : on observe un mélange de petits et de gros agrégats de moins de 5 cm. Les gros agrégats (mottes) se défont en petits agrégats. © Anne Weill

mauvaise_structure

Sol lourd de structure très compacte : les mottes ont plus de 5 cm et ne se défont pas en agrégats plus petits. © Anne Weill


Votre sol respire-t-il bien?

S’il est de couleur brune, brun-jaune ou rouge, votre sol est bien aéré. Une couleur bleue, gris-bleu, grise ou verte indique un manque important d’aération pouvant être dû à un mauvais drainage naturel ou à un compactage sévère, notamment. Les marbrures marquées, mais peu nombreuses, signalent aussi une mauvaise aération alors que les marbrures diffuses et abondantes indiquent une bonne aération.

Rappelez-vous : lorsqu’un sol possède une bonne structure, une bonne porosité, une activité biologique élevée et qu’il est bien aéré, les racines peuvent se développer librement, les plantes sont plus résistantes à la sécheresse et moins dépendantes de la fertilisation. Pour en savoir plus sur l’évaluation du sol, procurez-vous l’une ou l’autre des publications du CRAAQ desquelles sont tirées ces informations, en visitant la section Publications de son site Web.

Autres sites intéressants
Diagnostic des sols
Fertilisation au jardin ornemental

Tags: , , , , , , ,

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Vivre à la campagne n'est pas responsable des contenus et opinions divulgués dans les commentaires des visiteurs. Pour en savoir plus, visitez la page des conditions d'utilisation. Tous les commentaires sont sujets à une évaluation par le modérateur avant d’être publiés.